Améliorer votre santé financière c'est possible.

Avez-vous vérifié votre couverture d’invalidité récemment?

Assurance invalidité

La couverture d’invalidité n’est pas le plus sexy des sujets en finances personnelles. On préfère s’informer sur les investissements dans la cryptomonnaie ou encore le rendement de nos placements en bourse. Toutefois, perdre 5 ou 10 ans d’épargne en quelques semaines suite à un accident ou une maladie grave devrait attirer notre attention. Du moins, c’est ce qui a attiré la mienne suite à une chirurgie mineure. Durée de l’intervention, plus ou moins 60 minutes avec retour à la maison en fin d’avant-midi la journée même. Perte de revenus? L’équivalent d’une semaine de travail et cela sans compter les prochains tests pour le suivi. J’estime au final une perte d’environ deux semaines de revenus tout en espérant que la situation soit réglée. Je n’ose imaginer si cela avait été un cancer ou un accident grave…


Pour la plupart des gens, les congés de maladie ou la couverture d’assurance invalidité fournie par l’employeur couvre les besoins pour ce genre de circonstances. Pour les autres, travailleurs autonomes ou entrepreneurs (et c’est mon cas), aucune couverture n’est disponible sauf si vous souscrivez à une assurance invalidité auprès d’un assureur. 

Si vous êtes toujours avec moi, les lignes qui suivent sont d’une première importance car dans la dernière année j’ai rencontré nombre de situations qui laissent songeur et qui font même peur. Notamment ce travailleur de la construction qui avait de bonnes conditions mais qui après vérification n’avait aucune couverture d’invalidité. En quelques minutes, un banal accident aurait pu mettre fin à son projet d’achat de propriété ou du moins le reporter de plusieurs années. Et que penser de cette autre personne qui après avoir vu une laveuse s’envoler sur l’autoroute a décidé de relire sa police d’assurance pour s’apercevoir que la clause d’invalidité qu’elle croyait avoir signée il y a 10 ans, n’y était pas…  

Quelle couverture d’invalidité convient le mieux? 

Pas besoin d’être confronté à une situation d’accident ou de maladie pour revoir nos protections. Il suffit de quelques minutes pour s’assurer que nos besoins sont couverts. Nouvelle relation de couple, un premier enfant, train de vie supérieur, il faut ajuster nos couvertures selon notre style de vie. Voici quelques conseils qui vous permettront un survol rapide de votre situation. Et pour une bonne évaluation, un conseiller en sécurité financière fera une analyse de votre situation sans aucun frais. 

Employé : Beaucoup d’employeurs mais pas tous offrent une couverture d’assurance collective qui inclut une assurance invalidité. Première étape : vérifier si vous en avez une et par la suite vérifier si elle est de courte ou de longue durée. Selon ce que vous trouverez, il est important d’évaluer si ce qui vous est offert couvre vos besoins. Il est parfois possible d’augmenter sa couverture avec son employeur mais vous avez aussi l’option d’avoir recours à un assureur externe dont vous garderez la couverture advenant un changement d’emploi.

Travailleurs autonomes : La première chose à faire est d’établir un fonds d’urgence qui couvrira vos besoins entre trois à six mois en cas d’arrêt de travail. Une fois cette évaluation faite, il vous faudra choisir une couverture d’invalidité selon vos moyens avec le délai de carence qui vous conviendra le mieux. Une évaluation pour une couverture pour les maladies graves est aussi recommandée dans votre situation sans compter que ce type de couverture permet le remboursement des primes. 

Entrepreneurs : Ici le processus est le même que le travailleur autonome mais si les primes sont payées par l’entreprise, la prestation versée au bénéficiaire peut être imposée. Dans cette situation, il faut s’assurer que le montant de la couverture choisie correspond bien à vos besoins après impôts si tel est le cas. 

Vous trouverez ci-dessous des liens utiles et si vous avez des questions, il me fera plaisir d’échanger avec vous et cela sans frais car une bonne couverture en cas d’invalidité vaut son pesant d’or. 


Bonne semaine!


Christian Bavota


*Liens utiles :

  1. Régime des rentes du Québec : - ici-
  2. Autorité des Marchés Financiers (AMF) : - ici-
  3. Fonds d’urgence - Gouvernement Canada : -ici-

Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être publiés